Hommage à Zineb tuée par 1 grenade lacrymo lancée par la police

Samedi soir alors qu’elle fermait sa fenêtre, Zineb Redouane âgée de 80 ans, a été blessée au visage par une grenade lacrymogène lancée par des policiers dans son appartement, en marge des manifestations pacifistes. 

Elle est décédée le lendemain au bloc opératoire durant l’intervention causée par cette blessure.

Ces répressions policières à répétition violentes et injustifiées durant des manifestions légitimes et légales ont tué une innocente octogénaire qui voulait juste se protéger CHEZ ELLE des fumées des bombes lacrymogènes. Elle habitait au 4ème étage. 

C’est aussi inadmissible qu’impardonnable ! 

Marseillais-Es, en hommage à cette dame, rassemblons nous au pied de son immeuble pour dire aux pouvoirs publics et aux donneurs d’ordre que nous n’acceptons pas cette violence en direction des citoyens de notre ville et que nous ne leur pardonnerons pas un meurtre de plus !

8 vies ensevelies le 5 novembre suffisaient à endeuiller notre ville et touTEs ses habitantEs.

Que chacunE d’entre nous apporte et allume une bougie en hommage à cette énième âme arrachée brutalement à la vie et tuée par la violence et la répression d’État.

Agenda des événements à venir

– mercredi 5 décembre, on se retrouve à 8h 30 à la Plaine (coté St Savournin). À 9h 05, pour répondre à l’appel de Noailles d’observer une minute de silence où que nous soyons, nous rendrons hommage aux 9 personnes ayant perdus la vie depuis le 5 novembre.

– jeudi 6 décembre, à 18h à Manifesten Assemblée du jeudi !

– jeudi 6 décembre à 20h, rendez vous à la Passerelle pour organiser l’aide aux inculpé.es

– vendredi 7 décembre, à 18h rendez-vous au 12 rue des Feuillants : hommage à Zineb, tuées lors de la manifestation du 1er décembre. L’appel invite chacun à venir poser une bougie en hommage.

– lundi 10 décembre à 8h, rendez vous à l’hôtel de ville, pour le dernier conseil municipal de l’année.

Tract à diffuser contre la répression

Les étincelles prennent un peu partout, et les manifs, blocages, rassemblements se multiplient. Pour que ça dure encore plus, et que les mouvements ne soient pas diminués par la répression, une legal team s’est mise en place à Marseille.

Une legal team, qu’est-ce que c’est ? C’est une équipe de personnes militantes, qui essaient de recenser les arrestations dans les mouvements, manifs, blocages… de donner des informations aux proches des personnes arrêtées, de les mettre en relation avec des avocat-e-s, de s’organiser pour le fric (mandats, frais divers) bref, qui essaient de rompre l’isolement face à la police et à la justice. Cette équipe dispose d’un téléphone sur lequel on peut appeler quand un proche a été arrêté, quand on a assisté à une interpellation, quand le commissariat nous a appelé pour signaler qu’un-e proche est en garde à vue.

Le numéro est 07 53 24 35 31. 
Ce numéro est important à diffuser dans les lycées/dans les manifs/dans les luttes de quartier. Cela permet de mieux savoir combien de personnes ont été arrêtées, et de mieux pouvoir s’organiser après.
 

Le tract ci dessous en pdf peut être diffusé, imprimé, distribué dans les luttes. Il rappelle le numéro de téléphone, et quelques conseils en manif.

Télécharger le tract ici