Sous le soleil, La Plaine – Numéro Spéciale – Octobre 2018

TÉLÉCHARGER LE JOURNAL

 

  • La Plaine version Soleam – Retour sur les objectifs de la mairie
  • On s’est fait concerter en beauté!
  • Un projet au budget explosif!
  • La Plaine, victime de la mode?
  • Lettre ouverte de forains de La Plaine
  • A la mairie on aime pas les marchés populaires
  • Mèfi! Ce qu’il faut savoir sur ce projet
  • La Plaine déracinée – mais vos caméras ne font pas d’ombre
  • Anticipation : plus vivante que jamais
  • On peut plus rien y faire? Mais si on peut!

Communiqué de presse de l’assemblée de la Plaine – juillet 2018

Travaux imminents sur La Plaine

Contrairement à ce qu’annonce la mairie, SON PROJET N’EST NI « COLLECTIF », NI « PARTICIPATIF », ENCORE MOINS « POLYVALENT » OU « POPULAIRE », mais une brutale tentative de dépossession.

Un chantier interminable s’apprête à étouffer la place Jean-Jaurès.
Ce qui saute aux yeux, c’est une volonté de déraciner l’existant :

1) 87 arbres vont être arrachés à partir d’octobre (« transplantés » ailleurs, si l’on en croit l’élu Gérard Chenoz et le paysagiste Jean-Louis Knidel…).

2) Seuls 80 forains du marché seront tolérés pendant la durée des travaux (« Et ce n’est pas un cadeau ! », se gausse Marie-Louise Lota). Les autres iront « se faire voir ailleurs », la plupart pour ne jamais revenir.

3) La nouvelle voie qui va éventrer la place et provoquer un effet « entonnoir » + la suppression sans alternative de 400 stationnements exportera le chaos dans les rues environnantes (et pas seulement pendant le chantier !).

4) Conçu pour « se montrer et regarder », le « deck » central sera un lieu hostile aux usages actuels, tels que les jeux de ballon, la pétanque, le carnaval, la sardinade du 1er Mai ou les repas de quartier.

5) Un hold-up sur le foncier se prépare : « Vous serez bien contents du prix de vos fonds de commerce après la requalification », a lancé Yves Moraine aux commerçants inquiets. Il oublie de préciser qu’ils devront vendre sur la base d’un chiffre d’affaire plombé par trois ans de chantier.

La com’ de la Soleam prétend faire briller l’opacité municipale.

L’assemblée de La Plaine dévoile quelques vérités cachées. Conférence de presse le jeudi 26 juillet à 10h30 sur le square Yves-Montand (côté jeux d’enfants).

Si le centre-ville est « le cœur battant de Marseille », les projets de la mairie le menacent d’infarctus : voir les rues de Rome et République après ces chantiers Attila…

Quoiqu’ils disent, quoiqu’ils fassent, La Plaine restera un quartier vivant et populaire.
« On est là. »